Maison de l’emploi

[LILLE 59]



Maître d’ouvrage Ville de Lille
Maîtrise d’œuvre  G.O-architectes (mandataire) – BET TCE + HQE ETR Ingénierie – Économiste Luc gaillet
Programme Réhabilitation et extension de l’ancien commissariat central de Lille en Maison de l’emploi
Calendrier Livré juin 2013
Surface 2510 m² SHON
Montant des travaux 3.2 M€ HT
Performance énergétique Réhabilitation RT 2005 – Extension BBC


7_7

 Le commissariat par sa fonction s’était fermé vis-à-vis de l’extérieur et avait anesthésié l’espace public environnant.

La maison de l’emploi crée une dynamique de requalification des espaces publics du quartier.

Pour ce faire, nous avons opté pour la démolition des annexes arrière du bâtiment existant formant une enceinte impénétrable pour l’œil et ne valorisant pas suffisamment le nouvel équipement. Celui-ci devient en effet visible depuis un cœur d’îlot devenu pour l’occasion un parc urbain public ou un jardin qualitatif pour les logements environnants.

Le rapport s’inverse, le commissariat introverti laisse place à un équipement public ouvert sur le quartier.

A l’avant, la conservation du bâtiment est complète et son image reste intacte. Seule la grande porte du porche sera remplacé par une grille afin de permettre la transparence vers le jardin en cœur d’îlot, mais de limiter l’accès au porche en dehors des horaires de fonctionnement.

A l’arrière la façade revêtue de zinc adopte une image contemporaine, des lignes épurées, qui gomment le chaos de la façade existante tout en répondant aux impératifs de performance thermique. Le zinc teinte rouge confère un aspect chaleureux et réinvente cette façade auparavant délaissée. Elle siège dans un parc existant réapproprié. .

Le RDC fonctionne comme une liaison spatiale entre la rue et la jardin. On passe au travers de la façade institutionnelle pour se retrouver dans un parc urbain.

L’extension est une projection de l’intériorité du RDC ERP vers le jardin. (Continuum spatial)

Elle joue le rôle d’une vitrine : elle est largement ouverte afin de projeter vers l’extérieur l’image des activités se déroulant au sein des locaux.

Elle est d’une toiture végétale, afin de présenter une 5ème façade aux habitants des logements voisins et au personnel de la Maison de l’Emploi.

Elle permet à l’extension de se fondre dans le jardin existant.COUPES FQCQDES


 

mde-2-copie

7_97_10

7_197_22couloir7_26couloir02