Centre Médico-Psychologique

[LAMBERSART 59]



Maître d’ouvrage EPSM Lille Métropole
Maîtrise d’œuvre  G.O-architectes (mandataire) – BET Sechaud et Bossuyt (Grontmij) – Economiste Luc Gaillet
Programme Transformation-Extension d’une maison de ville en Centre Médico-Psychologique
Calendrier Livré en 2015
Surface 507 m² SHON
Montant des travaux 1.12 M€ HT
Mission Mission de base


20_11

Lambersart est une bourgade bourgeoise, limitrophe de la ville de Lille, dont le tissu urbain se divise en deux trames : l’une du type centre bourg de densité moyenne, avec ses commerces, ses immeubles d’activités privées et publiques, ses équipements sportifs, scolaires et ses immeubles collectifs d’habitations, l’autre moins dense, composée essentiellement de villas urbaines et de quelques rares commerces de proximités. Au sein de cette dernière en « secteur parc », au cœur des lieux de résidences du bassin de patients devait s’implanter une unité capable de les recevoir et leur assurer un suivi médical adéquat.

C’est tout naturellement une de ces villas urbaines qui sert de base bâtie au centre de consultations médico-psychologiques pour le secteur 59G20.

Datant des années soixante, de type « bel étage » possédant 4 niveaux, un rez de jardin, un rez haut, et deux niveaux d’étages, située sur l’avenue Foch de Lambersart, elle reçoit un programme dense.

L’opération a permis de regrouper sur un même lieu un ensemble de bureaux, de salles d’activité, de locaux du personnel au service de la santé mentale tout en améliorant les conditions de prise en charge pour les patients et de travail pour le personnel.

Ce transfert doublé d’un rassemblement de fonctions médicales éparses a également permis de libérer un autre site destiné à recevoir de nouvelles fonctions.

Lors des études de faisabilité, nous avons réalisé, en aboutissement de ces concertations, la formulation d’une « image concrète » du futur CMP : il s’agissait pour nous de permettre l’intégration d’un programme dense au sein d’un bâti existant réduit et non adapté, sur un terrain contraint par un PLU très contraignant.

Véritable allégorie du « DOMUS », le Centre Médico-psychologique de Lambersart s’inscrit tout naturellement au sein d’une rangée d’habitations.

Presque anonyme, le bâti revêt une image familière et rassurante.

Seule l’extension, adoptant un langage architectural choisi, résolument moderne, permet d’identifier le lieu en apportant une nouvelle étape au bâti, une image modifiée, afin d’insister sur l’entité et la nouvelle fonction qui s’installe, sans perturber l’harmonie urbaine régnant le long de l’Avenue.

Nous avons choisi d’avoir un accès unique patients / personnel afin de confirmer cette image de lieu unique et centrifuge.

La porte d’entrée est ainsi mise en valeur par découpe blanche dans une extension revêtue de bardage anthracite. Elle prend donc une place évidente , facilement perceptible depuis la rue.

Les circulations verticales ont été repoussées dans l’extension afin de rendre leurs pleines surfaces aux plateaux et de réaliser la stratification fonctionnelle nécessaire (séparation des espaces dédiés aux personnels et au fonctionnement du bâtiment, installés au REZ de JARDIN, et des locaux de soins et d’écoute, situés dans les étages.)

Pour ce faire, il a fallu rendre le sous sol habitable en le décaissant et assurer la portance adaptée aux fonctions en purgeant et récréant les niveaux supérieurs.

Un travail de reprise en sous œuvre a été nécessaire afin de permettre à l’édifice transformé de supporter le nouveau programme fonctionnel.

Nous avons également permis l’installation de locaux au niveau des combles en développant le volume de ce niveau par la création de chiens assis de grandes dimensions.

Les façades existantes ont été réparées et harmonisées en associant la peinture des modénatures à celles de nouveaux châssis et bardage zinc clairs : seules deux valeurs ont été ajoutées à l’occasion de cette transformation : l’anthracite du bardage et le blanc des modénatures, menuiseries et métalleries des façades,

Les locaux techniques, non visibles, ont été soit placés en sous sol (chaufferie / TGBT) soit sous la toiture (CTA /DF). Il s’agissait là encore d’éviter de perturber l’image vernaculaire de l’édifice en lui infligeant la pose d’éléments techniques trop visibles.

La décoration intérieure des locaux permet un effet apaisant sur les patients et offre un cadre de travail très calme aux différents praticiens : par le choix de finitions très neutres et sobres, jouant sur la matérialité des éléments présents et ajoutés (bois, brique, murs « blanc de chaux ») nous avons conforté l’image domestique et rassurante du centre. Le traitement acoustique performant de chacun des locaux permet la discrétion nécessaire aux consultations et réunions.

Quant aux espaces extérieurs, le jardin arboré reçoit un parking discret en dalles engazonnées et offre une vue agréable aux locaux de soins du CMP.

Ce jardin est traité en continuité du secteur parc avoisinant.

Depuis le local de pause, un accès permet d’accéder à une terrasse ensoleillée, au cœur du jardin, qui devient un lieu à part entière lors de moments de relation à l’extérieur, que peuvent être les pauses ou plus simplement une courte balade pour prendre l’air.


Façade

Plan RDC - Sous solCoupes

Coupes20_7

20_8

20_10

 

 

p1060015

20140916_134404

20_13

accueil

fente